L'outsider "3 Billboards" de McDonagh désormais parmi les favoris aux Oscars

Culturebox (avec AFP)
C'est un drame policier mâtiné d'humour noir : "3 Billboards" du Britannique Martin McDonagh, excelle autant par son scénario, ses dialogues et son ambiance que par ses comédiens, au point d'être devenu un des favoris aux Oscars, après sa récente moisson aux Golden Globes. En salles en France le 17 janvier.

"3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance" ("Three Billboards Outside Ebbing, Missouri", dans son titre original) est passé d'outsider à l'un des films favoris pour les Oscars. Les Golden Globes sont passés par là.

Reportage : N. Lemarignier / I. Palmer

Moisson de rêve aux Golden Globes

Lauréat en septembre du Prix du public au Festival de Toronto (TIFF), qui est généralement un premier indicateur fiable pour dresser des pronostics, "3 Billboards" a remporté en effet quatre récompenses majeures aux Golden Globes, qui est l'antichambre des Oscars : "Meilleur film dramatique", "Meilleur scénario", "Meilleure actrice dans un film dramatique" pour Frances McDormand et "Meilleur acteur dans un second rôle" pour Sam Rockwell. Seul le prix du "Meilleur réalisateur", décerné au Mexicain Guillermo Del Toro pour "La forme de l'eau", a échappé à Martin McDonagh.
A 47 ans, le talent de scénariste et de dialoguiste de ce cinéaste passé par le théâtre a également été salué à la dernière Mostra de Venise, qui a récompensé "3 Billboards" du Prix Orsella du meilleur scénario.

Bourgade imaginaire du Missouri

Dire que son troisième long métrage (après "Bons baisers de Bruges" et "Sept psychopathes"), bénéficie d'une écriture inspirée, ciselée, dynamique est un doux euphémisme. Chaque réplique prononcée par les comédiens est d'une justesse imparable. Impressionnante même, surtout pour ce qui est de dresser un portrait réaliste de l'Amérique profonde, des sans droits, de la part d'un cinéaste anglais d'origine irlandaise, dont "3 Billboards" est la première incursion outre-Atlantique.

L'histoire se situe à Ebbing, une bourgade imaginaire du Missouri. Plusieurs mois se sont écoulés depuis le viol et le meurtre de la fille de Mildred Hayes (interprétée par Frances McDormand) et l'enquête ne progresse toujours pas. A bout, elle décide de faire placarder sur trois panneaux publicitaires géants à l'entrée de la ville des messages qui fustigent (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr

Golden Globes 2018 : au delà du souffle féministe, un cru exceptionnel
Regardez le film sur Voldemort réalisé par des fans de Harry Potter
"La surface de réparation" : plongée dans les coulisses d'un club de foot