L'Iran ouvre une enquête sur la mort par immolation d'une supportrice de football

LExpress.fr
Sahar Khodayari, iranienne de 30 ans, avait été arrêtée l'an dernier en tentant d'entrer dans un stade déguisée en homme pour assister à un match de son équipe favorite.

Elle a été surnommée "la fille bleue", en référence aux couleurs de son équipe de football favorite, Esteghlal. Sahar Khodayari, 30 ans, s'est immolée par le feu devant un tribunal iranien, la semaine dernière. La jeune femme avait été arrêtée l'an dernier en tentant d'entrer dans un stade déguisée en homme pour assister à un match de l'Esteghlal FC de Téhéran, selon le site d'information sportive Varzesh3. 

La justice iranienne va ouvrir une enquête sur son décès, ont rapporté mardi les médias d'État, après une demande de la vice-présidente iranienne Masoumeh Ebtekar adressée au chef du pouvoir judiciaire. En Iran, les femmes sont bannies des stades depuis la Révolution islamique de 1979, les responsables religieux arguant qu'elles doivent être protégées de "l'atmosphère masculine" et de la "vue d'hommes à moitié dévêtus". 

Immolée par le feu

Sahar Khodayari s'est immolée devant l'entrée d'un tribunal à Téhéran la semaine dernière après avoir entendu dire qu'elle allait passer six mois en prison, selon Varzesh3. Le site du ministère de la Justice, Mizan Online, a indiqué de son côté qu'aucune sentence n'avait été prononcée et qu'il n'y avait même pas eu de procès. 

LIRE AUSSI >> L'Iran censure un match car l'arbitre est une femme 

La mort de Sahar Khodayari a suscité l'émoi sur les réseaux sociaux, où des appels ont été lancés à la Fifa pour bannir l'Iran des compétitions internationales et aux fans pour boycotter les matches. Des images présentées comme montrant la femme à l'hôpital, recouverte de bandages, ont été largement partagées sur les réseaux sociaux. 

Boycott des stades

La légende du football iranien Ali Karimi a appelé ses 4,5 millions d'abonnés sur Instagram à boycotter les stades jusqu'à nouvel ordre. "Les femmes de notre terre sont meilleures que les hommes", a-t-il écrit. L'Esteghlal FC a présenté ses condoléances dans un communiqué. "Le décès tragique de notre enfant bien-aimée, Mlle Sahar Khodayari, a causé une grande tristesse et un profond regret chez l'Este...Lire la suite sur L'Express.fr

L'Iran ouvre une enquête sur la mort par immolation d'une supportrice de football

Iran, le dialogue sous la menace

Détroit d'Ormuz : l'Iran saisit un bateau pour "contrebande de carburant"

Nucléaire : l'Iran met en route des centrifugeuses non-autorisées par l'accord de 2015