Avec l'exposition "Lune II", la Cité de l'espace confronte le visiteur aux difficultés de la vie lunaire

Stéphane Iglésis, franceinfo
Le premier pas de l'Homme sur la Lune, c'était le 21 juillet 1969. Cinquante ans plus tard, les projets d’un retour sur notre satellite se précisent. Mais que fait-on sur et autour de la Lune ? La prochaine étape nous amène-t-elle sur Mars ? Scientifiques et spécialistes ont répondu aux questions de franceinfo.

Ce sera cet été, le 21 juillet, le 50e anniversaire des premiers pas de l’homme sur la Lune. L'occasion pour la Cité de l’espace de Toulouse de revenir sur cet exploit avec l’exposition Lune Épisode II qui ouvre samedi 20 avril. Elle présente aux visiteurs ce que prévoient les agences spatiales et les scientifiques pour le retour de l’homme sur la Lune d’ici dix ans. Le module lunaire ou LEM - l'atterrisseur - sera installé en grandeur nature dans les jardins de la Cité de l'espace en juillet prochain.

Une reproduction de l'atterrisseur lunaire

Les visiteurs peuvent déjà admirer une reproduction fidèle du poste de pilotage du LEM "pour qu'ils puissent comprendre quel exploit ça a été de poser un engin de 15 tonnes sur la Lune, à 400 000 kilomètres de là", explique Serge Gracieux, le responsable du patrimoine de la Cité de l'espace. "Dans le LEM, il y a une fenêtre, des hommes qui regardent, des poignées pour piloter et un moteur qui freine (...) Sans les hommes, il se serait crashé. Et quand on pose la question à Neil Armstrong, sur une échelle de difficulté de 1 à 10, la marche lunaire c'était 1 et la descente c'était 13", ajoute-t-il.


Rayonnement cosmique et chutes de météorites

L'exposition Lune Épisode II veut faire toucher du doigt, du nez et des oreilles la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi