L'explosion en vol de la droite le 23 avril appelle la création d'une nouvelle formation politique et je m'y engage

Jean-Frédéric Poisson
3 paris que le Parti Socialiste et Les Républicains ont perdu et qui ont conduit à la banalisation du FN

Dimanche soir 23 avril, la droite et le centre ont payé quelques décennies d'atermoiements, son incapacité à assumer une ligne conservatrice, et le manque de cohérence de son projet politique. Tout cela lui a coûté une place au second tour, que pourtant, chacun lui croyait garantie en novembre dernier.

Comme tout le paysage politique français, la droite est traversée par un clivage marqué entre, d'un côté, ceux qui sont favorables à la domination de l'économie de marché et, de l'autre, ceux qui considèrent que la première valeur à défendre est la dignité humaine et tout ce qui la protège: la famille, la nation, et les corps intermédiaires. Si les Républicains ont tant de mal à tomber d'accord sur un positionnement clair pour l'entre-deux tours, c'est qu'ils n'ont pas souhaité trancher sur une ligne idéologique. Or, dans ce contexte d'affaiblissement généralisé des formations politiques, un parti n'est audible que s'il est capable de défendre une ligne politique claire sur laquelle tout ses membres s'accordent, du moins sur les sujets fondamentaux.

Si Les Républicains ont tant de mal à tomber d'accord sur un positionnement clair pour l'entre-deux tours, c'est qu'ils ont renoncé à trancher sur une ligne idéologique.

La rapidité avec laquelle des cadres LR se sont jetés dans les bras de Macron provoque un terrible dégoût chez les sympathisants de droite qui ne se reconnaissent plus dans ce parti, dont les primaires avaient déjà souligné le fossé qui sépare les cadres du parti et ses militants. L'explosion en plein vol de la droite à laquelle nous assistons depuis dimanche dernier appelle la constitution d'une force politique résolument de droite.

Celle-ci devra assumer son discours conservateur sur le plan social et cesser de courir après la gauche et son culte du progressisme. Mai 68 a créé une forme de "complexe de droite" qui a trop longtemps rendu la droite incapable de remplir son rôle. Ce qu'il s'agit de conserver, ce sont d'abord les solidarités...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages