"L'espoir de sortir des vivants" : les recherches continuent "avec acharnement" dans les immeubles effondrés de Marseille

Matthieu Mondoloni, franceinfo
À Marseille, trois personnes seraient encore ensevelies dans les décombres des bâtiments écroulés de la rue d'Aubagne. Mercredi, les marins-pompiers poursuivent des recherches "compliquées".

"C’est compliqué", reconnaît le commandant des marins-pompiers de Marseille, mercredi 7 novembre, sur les lieux des trois immeubles qui se sont effondrés rue d'Aubagne lundi matin. Un cinquième corps a été retrouvé ce matin, lors d'opérations de secours périlleuses.

Les sauveteurs doivent agir avec prudence

Il y aurait "vraisemblablement trois personnes" encore sous les décombres, selon le procureur de la République. Les recherches se poursuivent, méthodiquement, et avec une grande prudence, explique l'amiral Charles-Henri Garié, commandant du bataillon des marins-pompiers de Marseille, alors qu'il a beaucoup plu ces derniers jours sur la ville.

Il y a la fatigue, les conditions météorologiques et surtout le risque permanent.

Le commandant des marins-pompiers de Marseille

à franceinfo

"On travaille comme on l’a fait depuis le début. À la pelle, à la main, on creuse, poursuit l'amiral Charles-Henri Garié. C’est un esprit d’équipage comme on dit dans la Marine. C’est un groupe qui travaille ensemble, avec acharnement, à la fois en sécurité mais avec l’espoir d’en sortir encore et cette fois-ci, vivants."

Mais l'opération de secours pour rechercher des victimes est "compliquée parce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi