L'entourage de François de Rugy dément un retour précipité à Paris pour démissionner

franceinfo
Le ministre de la Transition écologique devait initialement passer la journée entière dans les Deux-Sèvres pour aborder la thématique de la protection de l'eau. 

L'entourage de François de Rugy, ministre de la Transition écologique, a démenti jeudi 11 juillet auprès de franceinfo un retour précipité à Paris pour démissionner. "Il faut se détendre", a confié cette source. Il se trouvait dans les Deux-Sèvres, où il devait passer la journée.

"Le ministre a, au contraire, décidé de maintenir ce déplacement, de ne pas modifier son emploi du temps malgré la pression. Il a passé quatre heures sur place, il a répondu à toutes les questions", a expliqué un membre de son entourage à franceinfo.

Une "contrainte d'agenda" évoquée par son entourage

L'entourage du ministre évoque une "contrainte d'agenda" qui réclame qu'il rentre à Paris. Il n'y a pas de précision, en revanche, sur cette contrainte d'agenda qui n'est pas inscrite à son agenda public.

"François de Rugy, le ministre de l'Écologie, a quitté les Deux-Sèvres vers 13h30 pour rentrer précipitamment à Paris", avait constaté un peu plus tôt France Bleu Poitou. Le ministre n"a pas terminé une des visites à son programme. À Niort, François de Rugy était attendu par des "On veut du homard !" scandés par un collectif d'opposants à un projet de stockage d'eau le long de la Sèvre niortaise (les "anti-bassines").

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi