L'avocat Robert Bourgi interdit d'exercer pendant un an après ses propos "violents" sur François Fillon

franceinfo avec AFP
Une procédure disciplinaire avait été ouverte en février dernier pour "manquement aux principes essentiels de la profession d'avocat", visant les "propos violemment hostiles et insultants" que Robert Bourgi a tenus sur l'ex-candidat à la présidentielle.

Le Conseil de l'Ordre du barreau de Paris a prononcé une interdiction d'exercer d'un an, dont six mois avec sursis, à l'encontre de l'avocat Robert Bourgi pour ses propos "violents" sur François Fillon. La sanction a été prononcée fin 2018, a précisé à l'AFP la bâtonnière de Paris Marie-Aimée Peyron vendredi 11 janvier, confirmant une information de L'Express. Une procédure disciplinaire avait été ouverte en février dernier pour "manquement aux principes essentiels de la profession d'avocat", visant les "propos violemment hostiles et insultants" que Robert Bourgi a tenus sur l'ex-candidat à la présidentielle.

Dans deux documentaires sur François Fillon, diffusés fin janvier et début février 2018 sur BFMTV et France 5, l'avocat évoquait les costumes Arnys d'une valeur de 13 000 euros qu'il avait offert au candidat à la présidentielle. Cette affaire avait jeté un peu plus l'opprobre sur François Fillon, alors déjà englué dans le "Penelopegate". Robert Bourgi expliquait qu'il avait "préparé [son] coup". "J'ai eu cette phrase, j'ai dit : 'Je vais le niquer. Il ne s'en remettra pas'", avait-il notamment affirmé.

"Nous sommes avocats, il nous appartient de respecter les principes d'honneur, de dignité, de délicatesse, de modération et de courtoisie", avait souligné la bâtonnière lors de l'ouverture de la procédure (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi