L'assistant de Louis Aliot au Parlement européen a été payé 31.000 euros pour un sms

Laurent Salles a été l'assistant de Louis Aliot, vice-président du Front national, au Parlement européen entre juillet 2014 et février 2015. Il a été rémunéré 31.000 euros pour ses bons et loyaux services. Mais ceux-ci posent question car pendant son contrat, Laurent Salles a envoyé en tout et pour tout un sms à son patron. 

Les enquêteurs chargés de faire la lumière sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants Front national au Parlement européen ont dégagé un nouvel élément, comme le rapporte L'Obs. Parmi la vingtaine de cas examinés, celui de Laurent Salles interroge. Celui-ci a été assistant parlementaire du député européen Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, entre juillet 2014 et février 2015. Laurent Salles a gagné 31.000 euros dans cet intervalle. Problème, la réalité de ce travail ne repose pour le moment sur rien de concret...Ou presque. 

Un sms...et puis plus rien

En effet, en ce qui concerne les échanges entre Laurent Salles et Louis Aliot, les policiers n'ont pu retrouver qu'un seul sms pour toute la durée du contrat de Laurent Salles. Le texto a été envoyé le 5 septembre 2014 à 14h38. Il n'y a en revanche pas trace d'e-mail ou de lettre entre les deux hommes. Alors que ni Louis Aliot, ni Laurent Salles n'ont été pour le moment entendus par la police, le vice-président du Front national a dit que le second était "en charge de son agenda", ce que confirme d'ailleurs le contrat de travail établi auprès du Parlement européen. 

Mais outre la communication inexistante entre le salarié et son supérieur officiel, d'autres éléments apportent le trouble. Tout d'abord, lors de sa dernière semaine de contrat en tant qu'assistant parlementaire, la "badgeuse"...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages