Dans l'art et la politique, voici pourquoi les seins nus ont du pouvoir

Marc Lemonier
Dans l'art et la politique, voici pourquoi les seins nus ont du pouvoir.

fQue serait l'histoire de l'art sans les seins?

(Ou les saints d'ailleurs, mais ce n'est pas le sujet...)

Que serait l'histoire elle-même sans les seins, nus le plus souvent?

Passons sur le sein nourricier, il est beaucoup plus rigolo de s'intéresser au sein érotisé à sa beauté et aux réactions enthousiastes que déclenchent toujours sa vue.

Un exemple: Depuis le début du XXI° siècle, les seins sont devenus des supports de communication politique. Les Femen ont choisi une manière radicale de s'exprimer avec leurs seins en les montrant nus dans des circonstances qui ne s'y prêtent pas d'ordinaire: dans les travées de Notre Dame de Paris, à la fin d'une manifestation du Front National, devant le domicile privé d'un homme politique accusé d'agression sexuelle... Au Québec en 2012, les étudiantes en grève contre l'augmentation des frais d'inscription à l'université prirent l'habitude de défiler les seins nus, à peine décoré au niveau du téton par un carré de couleur rouge. Il s'agissait de démontrer que l'augmentation les laissait littéralement "à poil".

En Argentine c'est pour protester contre le machisme ambiant qu'un groupe de femmes défila les seins nus... Au Pérou en 2016, des femmes se dénudèrent pour protester contre une loi susceptible de limiter le droit à l'avortement. Plus frivoles des manifestantes défilèrent le sein nu à Brighton pour dénoncer la censure pratiquée par Facebook qui refusait la présence de tétons sur les post des contributeurs...

Il suffit donc de le montrer pour que le sein soit porteur d'un message, ou plus exactement pour que des photographes se précipitent pour immortaliser la scène, assurés de trouver des journaux ou des sites internet pour publier les photos. Le sein nu en attirant le regard, attire également l'attention sur le message qu'il est censé accompagner.

Ce ne sont évidemment pas les Femen qui ont inventé la méthode.

Vers 1530 le peintre Lucas Cranach le vieux utilisait déjà l'image de jeunes filles minces aux petits seins nus...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post