L'Aquarius veut débarquer 58 migrants à Marseille, Matignon botte en touche

1 / 2

L'Aquarius veut débarquer 58 migrants à Marseille, Matignon botte en touche

L'Aquarius demande un feu vert "exceptionnel" à la France pour 58 migrants, alors que le Panama est sur le point de lui retirer son immatriculation.

"Nous recherchons une solution européenne selon le principe du port sûr le plus proche" a répondu Matignon lundi à l'appel lancé par l'Aquarius. Plus tôt, les ONG ayant affrété le navire humanitaire ont demandé aux autorités françaises d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement des 58 migrants à son bord à Marseille. 

Dans la classe politique les avis divergent: la France insoumise demande à la France de remplir son "devoir" quand, à l'opposé de l'échiquier politique, Marine Le Pen a tweeté "Non et non".

"C'est notre devoir et notre honneur"

Jean-Luc Mélenchon s'est dit favorable à ce que le navire accoste à Marseille. "C'est notre devoir et notre honneur" a considéré le député des Bouches-du-Rhône.

"Le Panama veut bien accueillir les évadés fiscaux mais veut retirer son pavillon à l'Aquarius" a déploré Adrien Quatennens, député insoumis du Nord, avant de prendre à son tour position en faveur de l'accueil du bateau. 

"La France s'honorerait en accueillant le navire et les naufragés qui se trouvent à son bord. Rien ne doit nous arracher à notre devoir d'humanité le plus élémentaire."

Marine Le Pen, sur son compte Twitter, s'est indignée de ce possible nouveau débarquement. "Non et non! a-t-elle tonné, l'Aquarius ne doit pas accoster  à Marseille!"

"En voulant faire de Marseille leur port d’attache, les passeurs de l’Aquarius veulent mettre les Français devant...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi