L'écrivain Mehdi Meklat "implore à nouveau le pardon" après ses tweets haineux

franceinfo
Le jeune auteur publie le livre "Autopsie" mercredi. Dans un entretien au "Journal du dimanche", Mehdi Meklat fait son mea culpa, tout en assurant avoir été "étiqueté, enfermé" après la révélation de ses tweets antisémites, homophobes ou encore sexistes. 

Il prend de nouveau la parole, près de deux ans après les faits. Dans un entretien au Journal du dimanche, le 18 novembre, le jeune écrivain Mehdi Meklat, 26 ans, se confie sur la polémique autour de la révélation de ses tweets injurieux, en février 2017.

Peu après le passage de l'ex-chroniqueur de France Inter sur le plateau de l'émission "La Grande Librairie" sur France 5, des internautes avaient révélé plusieurs dizaines de tweets à caractère raciste, antisémite, homophobe et sexiste, postés pendant plusieurs mois sur le réseau social avec le pseudonyme "Marcelin Deschamps". Sous le feu des critiques, la carrière de l'ancien chroniqueur du Bondy Blog s'était arrêtée net.

Dans son livre Autopsie, qui paraît aux éditions Grasset mercredi, l'auteur revient sur ses propos, s'excuse de nouveau et tente t'y apporter une explication. "J’ai écrit pour essayer de comprendre ce qui m’est arrivé : ce que j’ai fait mais aussi ce qu’on a fait de moi", explique-t-il au Journal du dimanche.

Des tweets "qui m'horrifient aujourd'hui"

Dans son entretien au JDD, Mehdi Meklat rappelle qu'il s'est "excusé dès le début". "J’implore à nouveau le pardon de ceux qui se sont sentis blessés par cette vingtaine de tweets que l’on a ressorti parmi 53 000 qui m’horrifient aujourd'hui", assure-t-il.

L'auteur défend ensuite le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi