L’anniversaire déchirant de Raiden, 4 ans, orphelin de ses parents morts du covid-19

·2 min de lecture

Alors qu’approche de l’anniversaire d’un petit garçon qui a perdu ses parents du covid-19, sa famille a lancé un appel déchirant pour lui montrer à quel point il est aimé.

Raiden Gonzalez n’a que 4 ans et ne se souviendra sans doute jamais réellement de ses parents. Le petit américain est devenu orphelin après que son père et sa mère sont tous les deux morts du covid-19, à quatre mois d’écart. Une véritable tragédie que sa famille essaye de surmonter comme elle peut. Alors que dimanche, l’enfant fêtera ses 5 ans, ses proches ont lancé un appel afin de lui montrer qu’il est aimé et sera protégé quoi qu’il arrive. Margie Bryant, la grand-tante du garçonnet, qu’il considère comme sa grand-mère, a expliqué auprès de CNN qu’elle avait choisi une fête sur le thème des dinosaures.

C’est à Houston, où ils habitent, que l’événement aura lieu. Il accueillera un animateur déguisé en Batman, ainsi que les membres de clubs de motos, de monster truck et de voitures anciennes. «C’est un anniversaire important. Nous voulons juste qu’il sache que nous serons là pour tous ses anniversaires et nous assurer qu’on le célèbrera, et je sais que ma nièce sourit de là où elle est parce qu’elle sait que son garçon est entre de bonnes mains», a expliqué Margie Bryant.

"Papa et maman sont des anges"

Pour s’assurer que le petit garçon ne manque de rien mais également offrir de belles funérailles au couple, la famille de Raiden a ouvert début octobre une cagnotte en ligne, qui compte désormais près de 160 000 dollars. «Raiden nous dit que le covid a pris son père. C’est tellement triste de l’entendre dire ça, mais ensuite il dit que son père est un ange dans le ciel, parmi les nuages, et c’est ainsi qu’il raconte son histoire quand les gens lui en parlent», a confié sa grand-tante. D’après cette dernière, si l’enfant a compris que son père ne serait plus là, il a encore du mal à imaginer qu’il ne verra plus sa mère(...)


Lire la suite sur Paris Match