L’ancêtre du cocktail Molotov utilisé pendant les Croisades ! Retour sur une découverte fascinante

Des analyses d’anciennes poteries médiévales découvertes dans la vieille ville de Jérusalem confirment que des grenades à main étaient bien utilisées comme armes offensives pendant les Croisades.

Ils ne ressemblent souvent à rien, et pourtant nombre de leurs analyses sont à l’origine de grandes découvertes. Parfois porteurs d’écritures antiques, d’autres fois possesseurs de traces infinitésimales des produits qu’ils ont un jour contenus, les tessons et éclats de poterie constituent de véritables mémoires. Des enregistrements d’événements du passé que les scientifiques savent désormais détecter grâce à des technologies de pointe comme les analyses de chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse, de la microscopie optique, ou encore de la spectrométrie de fluorescence des rayons X.

C’est exactement ce qui vient de se produire avec une équipe de chercheurs dirigée par le Dr. Carney D. Matheson, anthropologue et biochimiste à l’Université Griffith (Australie) avec l’extraction d’informations moléculaires récupérées sur les restes de 4 petits vases sphéro-coniques retrouvés dans les années 1960 dans des niveaux archéologiques datés du XIe-XIIe siècle, du jardin arménien, de la vielle ville de Jérusalem (Israël).

Dans un article publié dans la revue scientifique Plos One, ces chercheurs expliquent en effet avoir identifié dans trois d’entre eux des résidus d’huiles, ceux de matières parfumées ou des contenus médicinaux. Or le 4e -un fragment en grès aux parois très épaisses-, possédaient quant à lui des traces de composés chimiques comparables à ceux d’un engin explosif. Probablement une grenade médiévale utilisée pendant les Croisades !

Tesson sphéro-conique contenant des traces de matières inflammables datant des Croisades, découvert dans la vieille ville de Jérusalem. © Plos One

Ce fragment de poterie contenait en effet du nitrite de potassium, du soufre et d'autres substances caractérisant une arme incendiaire. De celles remplies de produits inflammables utilisées à Jérusalem par les armées musulmanes contre les Croisés, au XIe-XIIe siècle. Soit la confirmation de la fabrication et de l’utilisation de grenades à main au pétrole et au[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles