L’amour est dans le pré : Du maire au DJ

Parce que leurs animaux ou leurs terres ce n’est pas que leur quotidien, découvrez la vie parallèle de certains agriculteurs de L’amour est dans le pré 2013.

Souvent, on a vu les agriculteurs de L’amour est dans le pré happés par leur travail. Il faut se lever tôt pour aller nourrir les bêtes, traire les vaches ou cultiver les terres et c’est un boulot qui vous retient sept jours sur sept, trois cents soixante-cinq jours par an. Un vrai sacerdoce. Alors, ils laissent parfois leur vie amoureuse filer, au point de décider de s’en remettre aux caméras de M6 pour les aider à trouver la perle rare.

Pour autant, certains agriculteurs de la saison 8 de L'amour est dans le pré (les portraits seront à découvrir en prime time sur M6 les 7 et 14 janvier prochains) se consacrent à d’autres passe-temps. Stéphane, éleveur de vaches allaitantes de 42 ans, est aussi depuis 2001 le maire de Sère-Lanso, une charmante petite bourgade de 55 âmes dans les Hautes-Pyrénées, a révélé TV Mag. Et il n’est pas le seul à s’intéresser à la politique. Philippe, polyculteur et producteur de cognac de 46 ans en Charente-Maritime, est un « humaniste progressiste », détaille l’hebdo télé. Secrétaire national du Modef (Mouvement de défense des exploitants familiaux), il a même mené une grève de la faim pendant neuf jours pour faire entendre sa voix, a révélé Sud-Ouest. Candidat aux élections municipales à Meursac en 2008, il n’avait pas été élu. Sept ans plus tôt, il avait défendu les couleurs du parti communiste aux cantonales à Archiac. Qu’on se le dise, il cherche « une femme qui partage ses idées ». Le message est passé.

Un second Philippe viendra égayer vos soirées, sur M6, mais pas que. Cet éleveur de vaches allaitantes et producteur de cidre du Morbihan est à 52 ans le roi des platines. « Je n’imagine pas la vie sans mes amis et les moments de convivialité qui vont avec », a-t-il expliqué dans les colonnes de Ouest-France. DJ dans les bars ou dans les bals, il se fait gentiment (...) Lire la suite sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.