Dans « L’Amour est dans le pré », ce couple a vécu des aventures hilarantes à Rome

Laurence et Jean ont passé quelques jours à Rome dans l’épisode de « L’Amour est dans le pré » diffusé lundi 31 octobre.
Capture d’écran M6 Laurence et Jean ont passé quelques jours à Rome dans l’épisode de « L’Amour est dans le pré » diffusé lundi 31 octobre.

DIVERTISSEMENT - Digne d’une comédie romantique. Dans l’épisode de L’Amour est dans le pré diffusé ce lundi 31 octobre, l’agriculteur Jean et sa prétendante Laurence sont partis en escapade à Rome. Dès leur arrivée dans la capitale italienne, les deux amoureux ont enchaîné moments d’incompréhension et aventures rocambolesques.

Pour tous les deux, ce voyage était leur premier à l’étranger et ni l’un ni l’autre ne parlait anglais ou italien. Ce qui a donné lieu à de nombreux quiproquos… dès l’arrivée en Italie. À l’aéroport, impossible pour le couple de communiquer avec le chauffeur de taxi. Ce dernier leur indique le mot de passe pour le wi-fi « inscrit sur la portière », et Laurence lui répond : « ah super, des bonbons ! ». « Pour aller à l’hôtel, nous allons mettre 40 minutes », leur indique-t-il ensuite. « 25 minutes ! C’est super », s’exclame alors Jean, sans se rendre compte de son erreur de compréhension.

Une obsession pour le lit et les glaces

Un peu plus tard dans la soirée, le couple décide de se rendre au restaurant. L’agriculteur s’étonne d’abord que le menu ne soit pas écrit en français, l’obligeant à choisir sa pizza au hasard : « je vais prendre la première ». Le serveur arrive quelques minutes plus tard, et là encore, c’est un dialogue de sourds. « Eau plate ou gazeuse ?  » leur demande-t-il. « Oui, on a choisi, je vais prendre des pâtes », répond Laurence. Ces échanges comiques ont régalé les téléspectateurs, qui ont réagi sur Twitter toute la soirée, comme vous pouvez le voir dans les messages ci-dessous.

L’obsession de Laurent pour les glaces a aussi fait beaucoup sourire. Déjà à bord de l’avion, il se languissait : « Je serai bien une fois que j’aurai goûté les glaces ». Puis, après chaque visite touristique, la même rengaine : « on va manger une glace ? », demande-t-il à Laurence. Ses remarques sur le lit gigantesque de leur chambre d’hôtel ont aussi fait l’objet de répliques comiques, l’agriculteur se disant ravi de pouvoir « faire l’amour dans des conditions comme cela. »

Le dernier jour du voyage, assis sur le rebord d’un muret, sa bien aimée dans les bras, et après avoir savouré un dernier cornet, il a encore assuré : « Dans ce séjour, ce qui m’a le plus plu, c’est d’avoir un lit géant. »

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi