L’amour est dans le pré 2021 : Karine Le Marchand tape sur les doigts de Nathalie en plein speed-dating

·1 min de lecture

Mais où est le romantisme ? Ce lundi 20 septembre, les téléspectateurs assistaient au speed-dating de Nathalie, l’agricultrice Barbie Girl de la saison 16 de L’amour est dans le pré. Pour trouver son Clooney, comme elle aime tant définir l’homme qui pourrait partager sa vie, la pétillante quadra avait donné rendez-vous à neuf prétendants dans la capitale de l’amour. Cependant, la magie du cadre idyllique et poétique n’a pas opéré sur ces rencontres chronométrées. La dynamique éleveuse de veaux a en effet eu un peu de mal à briser la glace avec ses courtisans. Telle une maîtresse d’école, Nathalie a entrepris un interrogatoire des plus déstabilisant. "Bon, j’ai deux petites questions à te poser quand même car je vais pas me faire avoir des dizaines de fois". Le cadre est installé. Dès lors, la mère de trois enfants enchaîne les questions plus vite que la musique ne prêtant alors aucune attention aux réponses de ses admirateurs. "T’es pas radin ? Parce que les radins je ne les supporte pas, c’est un truc qui me pique les cheveux sur la tête", "T’es comment avec tes enfants ?", avant la question fatale "Et t’es en admiration devant moi apparemment ?"

Trop, c’est trop ! Il n’en a pas fallu de plus pour faire sortir Karine le Marchand de ses gonds. Impossible pour la célèbre animatrice du programme champêtre de laisser Nathalie continue de cette sorte l’étape des speed-dating. "Elle n’est pas dans la séduction du tout. Elle est surréaliste, constate avec déception la pétillante brune. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Yves Duteil "en état de faiblesse" : ses confidences sur son hypersensibilité
Inquiétude chez les soutiens d'Emmanuel Macron : "Il ne faut pas qu'il se déclare trop tard"
VIDÉO - "C'était dramatique" : Bernard Montiel revient sur son idylle avec une star américaine
Danse avec les stars : Maxime Dereymez, critiqué par les téléspectateurs, prend la parole
Jean-Luc Mélenchon accusé de "gratter le buzz" : le débat avec Eric Zemmour passe mal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles