L’amitié entre riches et pauvres pourrait réduire les inégalités sociales, selon une étude

Une étude américaine publiée lundi 1er août dans la revue scientifique Nature - la plus ambitieuse menée à ce jour sur le sujet - révèle que pour les enfants de classes modestes, fréquenter d’autres enfants de classes plus aisées leur permettrait d’augmenter leur niveau de revenus dans le futur. Les auteurs de cette étude utilisent le terme de "connectivité économique" pour définir l’amitié interclasses. Selon les chercheurs, ces amitiés auraient un impact plus important que la qualité de l’école où étudie l’enfant, la structure familiale ou bien même le nombre d’emplois vacants dans le secteur choisi.

La méthodologie de cette étude est particulièrement détaillée. Les chercheurs ont utilisé les données de 72 millions d’utilisateurs de Facebook aux États-Unis, soit 84 % des adultes américains âgés de 25 à 44 ans. Afin de définir les revenus des profils suivis, les auteurs de l’étude ont analysé leur code postal, âge, parcours d’étude ou leur modèle de téléphone. Les chercheurs ont ensuite analysé tous les amis Facebook de chaque profil ainsi que leurs dix amis les plus proches.

Il en résulte par exemple qu’un jeune qui grandirait dans un quartier où 70 % de ses amis sont riches verrait ses revenus futurs augmenter de 20 %, détaille un article de Libération. "Grandir dans une communauté dépassant les clivages sociaux améliore les résultats des enfants et leur donne une meilleure chance de sortir de la pauvreté", explique l’un des auteurs de l’étude, Raj Chetty, économiste à l’Université (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les formulaires d'état civil désormais adaptés aux familles homoparentales
Violences obstétricales : les témoignages se multiplient après une décision de l'ONU en faveur d'une victime
Une illustratrice espagnole gomme la prothèse d’une mannequin pour une campagne se voulant inclusive
“Toujours assez caucasien” : Jessica Alba s’exprime sur la diversité chez Marvel et dans le cinéma
Dépénalisation de l'homosexualité : des sénateurs demandent réparation pour les personnes condamnées par la France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles