L’ambassadeur russe en Pologne aspergé de peinture par des manifestants

PHOTO / WOJTEK RADWANSKI / AFP

L’ambassadeur russe en Pologne a été accueilli par des jets de peinture, des insultes et des drapeaux ukrainiens, ce lundi 9 mai. Selon le Daily Mail, “Sergueï Andreev a été pris à partie par des manifestants alors qu’il tentait de se rendre à une cérémonie militaire dédiée aux soldats soviétiques, organisée dans la capitale polonaise. L’événement était destiné à célébrer le jour de la Victoire, c’est-à-dire la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945”.

Le représentant du Kremlin s’apprêtait à déposer une gerbe de fleurs dans un cimetière de Varsovie lorsqu’il “a été frappé par plusieurs projectiles, avant qu’un manifestant ne lui projette de la peinture rouge au visage”. Le journal britannique assure, vidéo et photos à l’appui, que Sergueï Andreev n’a pas pu assister à la cérémonie, traditionnellement organisée par les Russes le 9 mai (le reste de l’Europe célèbre l’événement le 8 mai). Il a été escorté hors de la zone par ses équipes de sécurité, sous les cris des manifestants l’accusant d’être un “fasciste”.

“Néonazisme”

“La nouvelle a rapidement fait réagir les médias d’État russes, qui y ont vu la preuve de l’importance grandissante d’un prétendu sentiment antirusse dans les pays occidentaux, alimenté par ce que le Kremlin appelle ‘nazisme’”, assure le Daily Mail. Maria Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de Moscou, s’est notamment exprimée dans ce sens sur Telegram, affirmant que “les partisans du néonazisme ont, une fois de plus, montré leur vrai visage”.

“Cet incident met en lumière des tensions croissantes entre la Russie et plusieurs anciens États de l’Union soviétique, depuis le début de la guerre en Ukraine”, analyse le titre populaire londonien. La Pologne, dont l’histoire est liée à celle de l’Union soviétique “de manière sanglante”, est particulièrement critiquée par Moscou, qui dénonce l’envoi d’armes et de chars en soutien à l’Ukraine. Face au refus de Varsovie de payer ses commandes de gaz en roubles, le Kremlin a par ailleurs stoppé fin avril ses livraisons vers le pays.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles