L’ambassadeur d’Israël en France accuse le Hamas de "l'un des crimes de guerre les plus abjects du 21e siècle"

·1 min de lecture

L'escalade militaire entre le Hamas et Israël se poursuit mercredi matin avec de nouvelles frappes israéliennes sur la bande de Gaza, après une pluie de roquettes lancées par le mouvement islamiste vers plusieurs villes israéliennes, dont la métropole Tel-Aviv. Dans la nuit, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a condamné Israël et réitéré son soutien aux Palestiniens. L'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, a quant à lui déclaré qu'Israël et le mouvement islamiste Hamas se dirigaient vers une "guerre à grande échelle". En réaction aux tirs de la nuit, Daniel Saada, ambassadeur d'Israël en France, a accusé mercredi sur Europe 1 le Hamas de "l'un des crimes de guerre les plus abjects du 21e siècle".

"Crime de guerre"

Les tensions meurtrières, nées en partie de la menace d'expulsions visant des Palestiniens de Jérusalem-Est au profit de colons israéliens, ont dégénéré d'abord en heurts puis en tirs de roquettes du Hamas vers l'Etat hébreu et en frappes de Tsahal contre la bande de Gaza. Et n'ont fait que s'accentuer depuis.

"Quatre millions d’Israéliens se trouvaient sous le feu de ces missiles. S'il n’y avait pas eu le système de défense anti-missiles, il y aurait eu des milliers de mors en Israël", a affirmé Daniel Saada, considérant que cela constitue "l'un des crimes de guerre les plus abjects, les plus terribles du 21e siècle". Selon l'armée israélienne, plus de 1.000 roquettes ont été tirées par des groupes armés palestiniens de la bande de...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles