L’aloyau, pièce maitresse du boeuf

·1 min de lecture

Le faux-filet, le filet le rumsteck, la côte de bœuf et évidemment la bavette : telles sont les pièces qu’on retrouve dans l’aloyau, cette large partie du bœuf, situe sur les côtés et à l’arrière de l’animal. Dans La Table des bons vivants, sur Europe 1, Laurent Mariotte vous dit tout sur cette pièce maitresse de la boucherie.

L’aloyau, qu’est-ce que c’est ?

Le nom "aloyau" vient du 14ème siècle, de l’ancien français "aloel", qui désignant en fait les pièces de bœuf cuits à la broche comme des alouettes. Puis il a progressivement désigné une partie du bœuf. "C'est la partie latérale arrière de la bête, juste avant la croupe", précise Yves Camdeborde. "C'est une partie que les grossistes apportent chez le boucher pour qu'après eux, la découpe."

 

>> Retrouvez toutes les émissions de Laurent Mariotte en podcast et en replay ici 

Quels morceaux trouve-t-on dans l’aloyau ?

Vous l’aurez compris, inutile de demander un aloyau à votre boucher, à moins de posséder de solides bases en découpe de viande. Car cette partie recouvre en fait plusieurs pièces que l’on peut acheter en boucherie. "Ce sont des morceaux de bœuf qui comprennent donc le rumsteck, le faux-filet ou encore la côte de bœuf", explique à Europe 1 Bernard Bissonnet, à la tête des célèbres boucheries nivernaises, à Paris. "Le long du morceau, vous avez la bavette d’aloyau, et à l’intérieur de cette coquille d’os, extrêmement protégé, c’est pour ça d’ailleurs qu’il est aussi tendre, le fameux filet de bœuf."

 

Déco...


Lire la suite sur Europe1