L’Allemagne reconnaît pour la première fois un génocide en Namibie

·1 min de lecture
Un mémorial dédié au génocide des Hereros et des Namas commis par les troupes coloniales allemandes a été hérigé dans le centre de la capitale namibienne Windhoek. On peut y lire l'inscription suivante : 
Un mémorial dédié au génocide des Hereros et des Namas commis par les troupes coloniales allemandes a été hérigé dans le centre de la capitale namibienne Windhoek. On peut y lire l'inscription suivante :

Au début du XXe siècle, en Namibie, les colons allemands entreprirent d'exterminer systématiquement les peuples herero et nama. L'Allemagne a reconnu ce vendredi et pour la première fois qu'elle avait commis un génocide en Namibie pendant son occupation coloniale. Berlin va plus loin et promet un soutien financier de plus d'un milliard d'euros pour accompagner des projets dans la nation africaine. « Nous qualifierons maintenant officiellement ces événements pour ce qu'ils sont du point de vue d'aujourd'hui : un génocide », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, dans un communiqué.

Il salue dans cette déclaration la conclusion d'un « accord » avec la Namibie après plus de cinq ans d'âpres négociations sur les événements survenus dans ce territoire africain colonisé par l'Allemagne entre 1884 et 1915. C'est en juillet 2015 que l'Allemagne utilisait pour la première fois le terme de génocide pour qualifier le massacre des peuples herero et namas.

À LIRE AUSSIGénocide ? Anouar Benmalek : « La Shoah a commencé en Namibie »

Le premier génocide du XXe siècle

En effet, cent vingt ans après, le génocide des Hereros et des Namas, l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire africaine, reste méconnu. Si le travail de mémoire en Allemagne sur la période nazie est généralement jugé exemplaire, celui sur la période coloniale en Afrique, de la deuxième moitié du XIXe siècle et du début du XXe, a été longtemps délaissé, même en Afrique.

Tout co [...] Lire la suite