L’Allemagne procède à un important rapatriement de femmes et d'enfants de Syrie

·2 min de lecture

L’Allemagne a procédé samedi 19 décembre au plus important rapatriement de femmes et d’enfants détenus dans des camps contrôlés par les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Certaines de ces personnes sont poursuivies dans leur pays en raison de leur appartenance à l’organisation État islamique.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

L’avion spécialement affrété a décollé samedi 19 décembre d’Irak. Il avait également à son bord deux femmes et six enfants finlandais. Parmi les rapatriés, plusieurs sont des enfants orphelins dont certains sont malades. Pour le gouvernement allemand, des raisons humanitaires expliquent ce rapatriement. D’autres rapatriements devraient avoir lieu « dans les semaines et les mois à venir » d’après Berlin.

L’hebdomadaire Der Spiegel fournit plus de détails sur les trois Allemandes âgées de 21, 24 et 38 ans. L’une d’elles avait rejoint son ami en Syrie en 2014. Elle déclarait il y a un an et demi avoir rompu avec Daech et n’est pas poursuivie en Allemagne. Elle est rapatriée avec ses deux enfants qui souffrent de problèmes pulmonaires.

L'Allemagne accusée de temporiser

Les deux autres femmes sont poursuivies pour appartenance à une organisation terroriste. L’une d’elles est également accusée de complicité de crime contre l’humanité en raison des sévices subis par une femme yézidie détenue comme esclave.

L’Allemagne, comme d’autres pays, avait jusqu’à présent rapatrié peu de personnes, arguant des difficultés pratiques et juridiques. Des enfants orphelins ou malades l’ont été ainsi qu’une femme adulte.

Plusieurs détenues tentent depuis des mois devant des tribunaux allemands d’obtenir leur rapatriement ainsi que celui de leurs enfants alors que la situation humanitaire dans les camps en Syrie est très critique. Un avocat des familles a reproché au gouvernement allemand de temporiser.

À lire: Allemagne: premier rapatriement d'une mère de famille présumée jihadiste