L’Allemagne poursuit son combat contre les jardins de gravier

PHOTO FRANK HOERMANN/SVEN SIMON/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

Ils sont accusés d’être mauvais pour l’environnement et d’accentuer les épisodes de chaleur. Ce sont les schottergärten, des jardins recouverts de gravier ou de cailloux où poussent quelques bosquets et arbres solitaires. Plusieurs Länder, dorénavant soutenus par le gouvernement fédéral, se battent pour faire respecter leur interdiction.

Théoriquement interdits chez les particulies depuis 2018, ces jardins minéraux grisâtres et faciles à entretenir continuent de prospérer outre-Rhin. Les communes sont chargées de faire respecter la loi mais font souvent face à des propriétaires jouant avec le flou de la législation existante, qui prévoit de nombreuses exceptions, notamment en ville.

La ministre fédérale des Communes, Ina Scharrenbach, a récemment fait savoir qu’elle souhaitait renforcer la législation afin de faire définitivement disparaître les Schottergärten. “Il faut renoncer à ces jardins minéraux, prétendument faciles d’entretien. Ça n’a jamais été une bonne idée, et ça ne le sera jamais”, a-t-elle déclaré au site Waz lundi 25 juillet.

“Police des jardins”

Une décision saluée par l’Association des villes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest de l’Allemagne). “Les villes ont besoin d’un cadre juridique clair pour octroyer une plus grande place à la nature, affirme la directrice adjointe de l’organisme, Verena Göppert, à l’agence DPA, citée par le journal Die Zeit. Ces jardins minéraux sont très populaires, mais c’est une véritable catastrophe pour l’environnement. Ils étouffent inutilement les parcelles et privent la faune et la flore de leur habitat.”

Toutefois, l’association s’oppose à toute forme de “police des jardins” chargée de contrôler les domiciles des particuliers. Verena Göppert explique :

“Nous misons avant tout sur le bon sens des citoyens : ce n’est pas se rendre service que d’aménager ce type de jardin chez soi. D’un point de vue esthétique, c’est une affaire de goût, mais tous ceux qui pensent s’épargner du travail en minéralisant leur jardin se trompent.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles