L’Allemagne échoue à financer sa dette à cause des taux négatifs

C’était une première mondiale, mais l’initiative n’a pas rencontré le succès attendu. Pour la première fois, l’Allemagne a émis un Bund à taux négatif sur 30 ans, le 21 août dernier. Du jamais vu pour des obligations à si longue échéance, explique Le Monde. Si les taux d’intérêt très bas ont poussé le coût des emprunts allemands à dix ans en territoire négatif, les obligations à plus longue durée continuaient d’afficher des rendements positifs. L’Agence des finances, qui gère la dette de Berlin, a cependant annoncé la mise en vente de deux milliards d’euros de titres à long terme affichant un rendement inférieur à 0%.

Pour autant, et malgré la demande élevée d’emprunts, l’émission obligatoire a tourné au fiasco. Seuls 869 millions d’euros ont trouvé preneur, a indiqué l’Agence des Finances. Le 1,1 milliard d’euros restant demeure à l’actif de la Bundesbank. Une somme que la Banque centrale allemande écoulera plus tard sur le marché obligatoire.

Passage à vide pour l’Allemagne

Cet échec est une mauvaise nouvelle pour Berlin. La dette allemande, réputée sûre, trouve en effet habituellement des acheteurs très facilement. Elle fait souvent figure de valeur refuge en période d’inquiétude sur l’économie mondiale. Mais le rendement des titres émis cette semaine, de -0,11%, signifiant que les investisseurs payent le Trésor allemand pour lui prêter de l’argent sur 30 ans, a freiné les achats. Autre facteur, selon Les Échos, le programme d’achats d’actifs de la Banque centrale européenne (BCE), qui a pesé sur l’ensemble des obligations souveraines européennes.

⋙ Lire aussi : Actions : pourquoi il ne faut pas trop compter sur une relance de l'économie

Le flop de l’Allemagne intervient également alors que l’économie du pays traverse un passage à vide et pourrait entrer en récession cette année. Face à cette situation, Berlin se veut toutefois rassurant : "Le résultat de l’émission obligatoire reflétait la situation du marché à cet instant précis, a expliqué au Monde Frank-Paul Weber,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Allemagne échoue à financer sa dette à cause des taux négatifs
Le gouvernement va bien financer ses « cadeaux » par le déficit et la dette
La Papouasie dit n'avoir pas demandé à Pékin de refinancer sa dette
Crédit immobilier : ces dossiers refusés par les banques à cause des taux bas
Crédit immobilier : ces dossiers refusés par les banques à cause des taux bas