L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

·1 min de lecture
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors d'une conférence de presse tenue ce mardi 24 août, à Alger.
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors d'une conférence de presse tenue ce mardi 24 août, à Alger.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a annoncé mardi à Alger la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, en raison « d?actions hostiles » du royaume à l?égard de l?Algérie. « Il a été prouvé, historiquement, que le royaume n?a pas cessé un jour ses ?uvres inamicales, basses et hostiles contre l?Algérie depuis l?indépendance », a entamé le chef de la diplomatie algérienne, tout en rappelant la guerre entre le Maroc et l?Algérie en 1963 qui avait fait 850 morts. « Malgré les blessures, l?Algérie a ?uvré à établir des relations normales avec le Maroc, notamment à travers l?accord de fraternité de 1989 », a-t-il ajouté.

Il est revenu sur la note rendue publique, mi-juillet, par le représentant onusien du royaume sur « l?autodétermination » du « peuple kabyle » et la demande d?éclaircissements de l?Algérie. « Le silence du Maroc depuis le 16 juillet prouve le soutien politique des plus hautes autorités marocaines à cet acte », a appuyé M. Lamamra.

À LIRE AUSSIMaroc : le discours offensif du roi Mohammed VI

« Coopération des organisations terroristes »

« Le Maroc est devenu une base arrière de planification d?une série d?agressions dangereuses contre l?Algérie dont les dernières sont les fausses accusations lancées par le ministre des Affaires étrangères israélien [Yaïr Lapid] contre l?Algérie en présence de son homologue marocain, qui est en fait l?instigateur de ces déclarations. »

Le chef de la diplomatie algérienne a précisé qu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles