L’Algérie approuve le doublement de son budget militaire

© Anis Belghoul / AP

En 2023, plus de 22 milliards de dollars devraient être alloués aux questions de défense, selon le projet de loi de finance adopté par l'Assemblée nationale algérienne mardi 22 novembre.

Cette hausse du budget militaire, annoncée pour la première fois en octobre, s'explique notamment par la nécessité de renouveler les équipements militaires, relève Akram Kharief, journaliste algérien spécialiste des questions de défense. « Ces équipements ont besoin de mises à jour et améliorations, surtout ceux qui ont été achetés lors du gros accord de 2007, avec la Russie. Il s’agit de la flotte d’avions de chasse, de sous-marins, d’équipements anti-aériens. Tout ceci nécessite une révision de moitié de vie », indique-t-il. « Je pense aussi que l’Algérie est en train de réfléchir à de nouvelles acquisitions et à préparer une modernisation de son armée. »

À lire aussi : Sahel: «L’Algérie entend prendre toute sa part dans la résolution du conflit»

Alger pourrait se fournir auprès de Rome, Berlin, Pékin… ou Paris

Il est probable qu'Alger signe d’importants contrats d’armement dans les tout prochains mois, soit auprès des européens ou des Russes, ou encore de Pékin. Ces dernières années, la Chine est devenue le deuxième fournisseur d'armes de l'Armée nationale populaire.


Lire la suite sur RFI