L’aide la plus efficace pour Marrakech ? Venir, visiter, acheter…

«Si on ne vient pas au Maroc, c’est une double peine ! Faire du tourisme dans un pays aujourd’hui meurtri, c’est aider ce pays ». Arrivé à Marrakech en urgence pour soutenir et aider les Marocains qui font face à l’un des pires drames de leur histoire, le comédien Jamel Debbouze encourage les touristes à ne pas bousculer leurs projets. Même cri du cœur de la part de l’animateur Arthur : « N’annulez pas vos vacances […], ça serait bien que les gens continuent et maintiennent cette relation que nous avons avec le Maroc. Cette tragédie ne doit pas empêcher la vie de continuer. Si vous avez prévu de partir en vacances, allez-y. »

Moins d’une semaine après le tremblement de terre qui a tué près de 3 000 personnes et en a blessé plus de 5 500 autres, l’heure est aux secours, aux réparations mais aussi à la mobilisation pour que le Maroc ne perde pas de sa superbe et continue d’être l’un des choix prisés par les touristes du monde entier.

À lire aussi Séisme au Maroc : dans l’Atlas, au cœur de la tragédie

Ne pas le choisir comme destination ou annuler ses réservations pourrait ajouter du drame au drame. Car le pays vit du tourisme, un secteur déjà durement fragilisé par l’interminable pandémie de coronavirus. Selon l’Observatoire du tourisme, quelque 6,5 millions de vacanciers ont visité le Maroc au premier semestre 2023. Et c’est Marrakech qui remporte la palme ! La ville rouge a accueilli plus de 4,3 millions de visiteurs.

À Marrakech, « la situation est maîtrisée ...


Lire la suite sur ParisMatch