L’Afrique du Sud panse ses plaies

·1 min de lecture
Le président Cyril Ramaphosa a salué les efforts de la communauté pour reconstruire l'Afrique du Sud.
Le président Cyril Ramaphosa a salué les efforts de la communauté pour reconstruire l'Afrique du Sud.

Après une semaine de violence meurtrière dans certaines parties du pays, le président sud-africain Cyril Ramaphosa était, dimanche, à l?occasion du Mandela Day au chevet des populations. Au milieu des décombres, le chef de l?État de 68 ans a assisté aux opérations de déblaiement. Il a plaidé que le moment était venu pour les Sud-Africains de se réengager envers les valeurs de Madiba.

À LIRE AUSSINelson Mandela : se souvenir de son discours de Rivonia

Une semaine de tensions

C?est le 18 juillet que les Sud-Africains célèbrent le Mandela Day, qui coïncide avec la naissance de Madiba dans le village de Mvezo dans le Sud-Est, une occasion de se retrousser les manches et de consacrer du temps à des actions communautaires. Pour cette année, le thème choisi était « la faim » alors que certaines régions du pays font face à la pénurie après les pillages.

Les premiers incidents avaient éclaté la semaine dernière dans la province du KwaZulu-Natal, au lendemain de l?incarcération de l?ex-président Jacob Zuma, condamné pour outrage à la justice, dans cette région qui est le fief de l?ethnie majoritaire zouloue. Mais les violences se sont ensuite étendues, sur fond de crise économique et de chômage endémique?: entrepôts, usines, pharmacies et centres commerciaux ont été pris d?assaut par des pillards. Au total, 212?personnes ont trouvé la mort. « ?Ceux qui sont derrière ces actes ont cherché à déstabiliser le pays? », a déclaré le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, da [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles