L’Afrique réagit aux événements en cours entre Israël et le Hamas

·1 min de lecture
Avec l'Afrique du Sud en tête, de nombreux pays africains ont réagi aux événements actuellement en cours en Israël et à Gaza. 
Avec l'Afrique du Sud en tête, de nombreux pays africains ont réagi aux événements actuellement en cours en Israël et à Gaza.

Les nouveaux affrontements entre Israël et les Palestiniens ont suscité indignation et protestations aux quatre coins du monde. En Afrique : l'Union africaine s'est empressée de réagir en demandant dans un communiqué une désescalade. En Afrique du Sud, la solidarité avec la Palestine s'est exprimée avec une vigueur particulière. En effet, aux yeux de nombreux Sud-Africains, la similitude est vivace entre la situation vécue par les Palestiniens et le régime de l'apartheid : une comparaison loin d'être anodine. Certains critiques, notamment l'ONG Human Rights Watch, ont accusé la politique israélienne à l'égard des Palestiniens d'être une forme d'apartheid, en référence à l'ancien système de gouvernement de la minorité blanche en Afrique du Sud. Une comparaison qu'Israël rejette.

À LIRE AUSSIDe Jérusalem-Est à Gaza, la nouvelle escalade

En Afrique du Sud, des manifestants consternés

Mardi, le Cap, deuxième ville du pays, a accueilli une manifestation spontanée de plusieurs centaines de personnes, au lendemain de nouveaux affrontements sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Ils ont comparé l'occupation israélienne au régime honni qu'ils ont connu. Les manifestants ont aussi réclamé la « fin de l'occupation illégale de la Palestine ». Muni de drapeaux palestiniens, le cortège, emmené par une fanfare d'écoliers en uniforme bleu, a scandé « Libérez, libérez la Palestine », « À bas, à bas Israël », rapporte l'AFP.

Dans la foule, plusieurs figures politiques [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles