« L’Afrique permet encore de saisir des opportunités dans les services financiers »

·1 min de lecture
Patrick Itouad.
Patrick Itouad.

À la tête de Serfin SA qu?il a créé en 2011, Patrick Itouad est un acteur incontournable de l?écosystème du transfert d?argent, du change et des cartes prépayées. Ses années d?expérience lui permettent d?évoquer les défis que le secteur bancaire et financier, congolais en particulier, africain en général, doit affronter au quotidien dans un environnement où l?informel occupe encore une place trop importante et où les circuits, notamment de la convertibilité du franc CFA d?Afrique de l?Ouest en franc CFA d?Afrique centrale, ou vice versa, sont à rallonge. Il a accepté de répondre au Point Afrique sur nombre de questions qui concernent les services financiers sur le continent.

Le Point Afrique : Acteur dans les services financiers d?importance dans la zone CFA, quel regard portez-vous sur l?environnement bancaire du Congo en particulier, et de la zone Cemac en particulier alors que la pandémie de Covid-19 continue à éprouver les institutions et les acteurs économiques ?

Patrick Itouad : Tout d?abord, il est important de préciser que je m?exprime en tant qu?acteur privé congolais dans les services financiers et je reste dans ce silo. L?environnement bancaire congolais n?accompagne que très rarement les acteurs privés congolais. Les banques congolaises n?ont aucune difficulté à financer les multinationales et les grosses sociétés étrangères. Mais pour les acteurs privés congolais, c?est le parcours du combattant. Les contraintes administratives sont insurmontabl [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles