L’Afrique est largement sous-représentée au Patrimoine mondial de l’Unesco

Eléonore Abou Ez
·1 min de lecture

Fin janvier 2021, le Sultanat d'Oman a signé un accord avec l'UNESCO pour soutenir la promotion de sites dans cinq pays d'Afrique afin qu’ils aient plus de chances d’être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Le continent reste largement sous-représenté.

Des pays jamais représentés

Plus d’un demi-million d’euros seront déboursés par le riche Sultanat d’Oman pour mettre en avant des sites naturels et culturels d’Afrique de l'Est. Avec seulement 34 biens matériels, cette région figure très peu sur la Liste du patrimoine mondial. La Somalie par exemple, n'a aucun site référencé à ce jour. Cette aide devrait permettre à certains pays de mieux préparer les dossiers de candidature et de mettre ainsi toutes les chances de leur côté. Au total, cinq Etats vont bénéficier de ce projet mis en place en collaboration avec l’Unesco.

9% des sites sont en Afrique

En règle générale, l’Afrique subsaharienne est sous-représentée sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco avec seulement 96 sites naturels et culturels. C’est moins de 9% de l'ensemble des sites, contre 48% en Europe et Amérique du Nord ou encore 24% dans la région Asie-Pacifique. Le Rwanda, le Burundi ou bien la Sierra Leone n’ont aucun bien matériel répertorié par l’organisation de l’ONU dédié à l'éducation, la science et la culture.

Pour qu’un site soit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi