L’Afrique dans la course pour produire des vaccins

·1 min de lecture
C'est une étape importante pour l'Afrique dans la course à la fabrication des vaccins anti-coronavirus. L'Afrique du Sud sera bientôt en capacité de commencer la production avec l'appui de l'OMS et de la communauté internationale.
C'est une étape importante pour l'Afrique dans la course à la fabrication des vaccins anti-coronavirus. L'Afrique du Sud sera bientôt en capacité de commencer la production avec l'appui de l'OMS et de la communauté internationale.

L'Afrique du Sud et l'Organisation mondiale de la santé ont annoncé, lundi 21 juin, la première étape pour doter le continent d'une capacité de production de vaccins anti-Covid. C'est le président Cyril Ramaphosa qui en a fait l'annonce. Le dirigeant sud-africain, fer de lance du combat pour la levée temporaire de la propriété intellectuelle sur les vaccins anti-Covid et pourfendeur de l'inégalité vaccinale, a justifié la création d'une capacité régionale de production : « On voit bien qu'on ne peut pas compter sur les vaccins qui sont fabriqués en dehors de l'Afrique parce qu'ils ne viennent jamais. Ils n'arrivent jamais à temps et les gens continuent de mourir. » Il participait depuis l'Afrique du Sud à un point de presse de l'OMS à Genève consacré au projet.

Son pays représente plus de 35 % du total des cas de Covid-19 enregistrés en Afrique et souffre actuellement d'une troisième vague d'infections, et comme d'autres pays en développement, il voit les vaccins aller dans les pays riches ou dans les pays qui, comme l'Inde, les produisent à grande échelle. Seulement 2 % de la population du continent africain a eu au moins une dose, a affirmé le président Ramaphosa, quand les États-Unis ou l'Europe visent les 70 % de la population totalement immunisée dans les mois qui viennent.

À LIRE AUSSICovid-19 : « Afrique attend vaccins désespérément ! »

Double stratégie

L'annonce de lundi doit pallier à terme ce déséquilibre. Il s'agit de mettre en place un « centre de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles