L’affaire Viguier, la fabrique d’un coupable : le mari suspecté du meurtre

C'est un fait-divers à la dramaturgie exceptionnelle... qui a même été adapté au cinéma dans le film d’Antoine Raimbaut « Une intime conviction » avec Marina Foïs et Olivier Gourmet en 2018. Pendant 10 ans, Jacques Viguier, professeur de droit à l’université de Toulouse a vécu l’enfer. Suite à la disparition de sa femme Suzanne, une nuit de février 2000, il a été accusé de l’avoir tuée. Comment cet homme est-il devenu le coupable idéal ? Dans le dernier épisode de la saison, Stéphane Durant Souffland, chroniqueur judiciaire au Figaro, sera l'invité de Caroline Nogueras pour nous faire revivre le procès en appel de Jacques Viguier.

Le mari suspecté de meurtre

Voilà 10 jours que Suzanne Viguier a disparu. Cette mère de famille de 38 ans, professeur de danse, n'a plus donné signe de vie depuis le matin du 27 février 2000. Le dernier à l’avoir vu vivante est son amant Olivier Durandet. Mais il n’est pas inquiété par les policiers, il n’a pas l’attitude d’un coupable. Jacques Viguier, à l’inverse, a une attitude plus étrange. Il semble froid et hautain, contrairement à l'amant éploré qui a ouvertement accusé devant les policiers et le procureur le mari de Suzanne de l'avoir tuée. C’est dans ce contexte, au début du mois de mars 2000, que l’affaire va prendre une autre dimension.

Découvrez la saison précédente en intégralité :

Un podcast écrit et raconté par Caroline Nogueras

Réalisé par Julien Roussel

En partenariat avec upday.

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Les 4 épisodes de Home(icides) sont disponibles en avant première pour les abonnées à la chaîne Bababam+ sur Apple Podcasts. Pour celles et ceux qui ne sont pas abonné(es), les nouveaux épisodes restent évidemment disponibles gratuitement chaque jeudi sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, Castbox, Podcast Addict, Amazon Music, Podinstall.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices


L’affaire Viguier, la fabrique d’un coupable : le mari suspecté du meurtre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles