L’affaire du testament de Johnny Hallyday relancée après la demande de Jean-Michel Jarre : pourquoi rien n’est fait

Alors que la lutte fait rage autour de l'héritage de Johnny Hallyday, veuve et enfants du rockeur pourraient trouver la solution à leur conflit dans la décision que la justice s'apprête à prendre au sujet d'une affaire similaire, celle de l'héritage du père de Jean-Michel Jarre.

Jusqu'ici, le flou reste total dans l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday. La justice va-telle donner raison à Laeticia Hallyday, nommée comme principale bénéficiaire par le rockeur au nom de la loi californienne, ou aux deux aînés du chanteur, David et Laeticia, au nom de la loi française? La réponse se cache peut-être dans une affaire similaire, actuellement traitée par la justice: celle de la succession de Maurice Jarre, célèbre compositeur, co-fondateur du festival d'Avignon et père du musicien Jean-Michel Jarre. Au moment de sa mort, en 2009, le Français lègue l'ensemble de sa fortune à Fui Fong Khong, épousée 25 ans plus tôt. Jean-Michel Jarre et sa sœur Stéfanie font alors appel à la justice française et réclament une partie de l'héritage. Après des années de procédure, au mois de septembre 2017, la plus haute autorité française, la Cour de cassation, tranche en défaveur des enfants Jarre. Elle estime que leur père a rédigé ses dernières volontés en vertu du droit californien de façon légitime. A première vue, cette décision semble donc aller dans le sens de Laeticia Hallyday. Cependant, l'affaire est encore loin d'être (...) Cliquez ici pour voir la suite