L’affaire Narumi Kurosaki, meurtre au campus : Nicolas Zepeda, suspect numéro 1

Au début du printemps 2022, un procès hors-norme s’est tenu dans la ville de Besançon : celui du Chilien Nicolas Zepeda, accusé d’avoir tué son ex petite-amie, la Japonaise Narumi Kurosaki en 2016. C'est un fait-divers au retentissement international, qui a tenu en haleine la France, le Japon et le Chili pendant 6 années. Un soir d’hiver 2016, dans la cité universitaire de Besançon, la jeune étudiante Narumi Kurosaki, alors âgée de 21 ans, disparaît. Son corps n’a jamais été retrouvé. Et tout pense à croire que Nicolas Zepeda est le meurtrier. A la fin de la saison, Caroline Nogueras sera accompagnée de Sarah Rebouh, journaliste pour France 3 Franche-Comté, qui a assisté au procès.

Nicolas Zepeda, suspect numéro 1

Le 30 décembre 2016, le nom de Nicolas Zepeda, le suspect numéro 1 est annoncé publiquement. L’affaire fait la une des médias français, japonais et bientôt chiliens. La police française est à ses trousses. Quelques jours après la disparition de Narumi Kurosaki, le jeune homme a quitté la France par des chemins détournés et a rejoint son pays, le Chili. Nicolas Zepeda a-t-il tué Narumi Kurosaki ? Et si oui, pour quelle raison ?

Découvrez la saison précédente en intégralité :

Un podcast écrit et raconté par Caroline Nogueras

Réalisé par Célia Brondeau

En partenariat avec upday.

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Les 4 épisodes de Home(icides) sont disponibles en avant première pour les abonnées à la chaîne Bababam+ sur Apple Podcasts. Pour celles et ceux qui ne sont pas abonné(es), les nouveaux épisodes restent évidemment disponibles gratuitement chaque jeudi sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, Castbox, Podcast Addict, Amazon Music, Podinstall.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices


L’affaire Narumi Kurosaki, meurtre au campus : Nicolas Zepeda, suspect numéro 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles