L’ado qui a voulu tuer le pape en septembre 2015 a accepté de plaider coupable et d’être jugé en tant qu’adulte, lundi, lors de l’ouverture de son procès.

Libération.fr

Agé de 15 ans au moment des faits, l’Américain Santos Colon avait prévu, au nom de l’Etat islamique, de recruter un sniper qui tirerait sur le pape pendant que lui déclencherait une charge explosive lors de sa messe à Philadelphie. Mais en voulant recruter un complice, Colon s’est adressé à la mauvaise personne : un agent du FBI sous couverture qui a signalé le jeune homme, arrêté douze jours avant la venue du pape. Notamment jugé pour avoir tenté de «donner un soutien matériel à un groupe terroriste», il encourt pour ce chef d’accusation une peine de quinze ans de prison. Dans sa déposition, Santos Colon a reconnu avoir séjourné dans des hôpitaux psychiatriques mais a indiqué qu’il ne pensait pas «souffrir de troubles mentaux».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Al-Assad mis en cause après l’attaque chimique de Khan Cheikhoun
«Extreme vetting»
Brésil La présidence Temer entre les mains de la justice
Attentat de Saint-Pétersbourg : sur la piste d’un kamikaze kirghiz
48,63

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages