L’adieu à l’amie Maurane

Christophe Levent, envoyé spécial à Woluwe-Saint-Pierre (Belgique)
Parmi les nombreuses personnalités venues rendre un dernier hommage à Maurane : Luc Plamondon, Catherine Lara, Muriel Robin et Pascal Obispo

Ce jeudi matin, à Bruxelles, les stars, de Francis Cabrel à Muriel Robin, sont venues rendre un dernier hommage à Maurane, disparue le 7 mai. Une foule d’anonymes avait aussi tenu à saluer la chanteuse et «l’amie».


« Sur un prélude de Bach », quelques larmes coulent, sur les joues d’une jeune femme dans la grande église Notre-Dame des Grâces, à Woluwe-Saint-Pierre, une commune de Bruxelles. Comme des dizaines de Bruxellois, mais aussi de nombreux artistes comme Pascal Obispo, Zazie, Muriel Robien ou Francis Cabrel, elle est venue rendre hommage ce jeudi matin à Maurane, la chanteuse disparue le 7 mai à seulement 57 ans.

Dès 10 heures, dans ce quartier résidentiel au nom prédestiné du Chant d’oiseau, les admirateurs se sont massés derrière les barrières, devant la vaste église. Sur la gauche un écran fait défiler des photos de la chanteuse, alors que les haut-parleurs diffusent ses plus grands tubes. En contrebas, les fans font la queue pour déposer leurs fleurs ou écrire un petit mot dans les registres de condoléances.

«C’était l’une des plus grandes voix du monde»

Les personnalités arrivent au compte-gouttes, se faufilant discrètement pour certaines, affrontant les journalistes pour d’autres. Comme Catherine Lara, visiblement très émue : « C’est mon amie. Je suis venue pour l’accompagner et accompagner sa famille. J’ai tellement ri avec elle, elle était tellement drôle. Et puis c’était l’une des plus grandes voix du monde. J’aurais aimé qu’on l’aime encore plus de son vivant ».



Pour Gérard Lenorman, « Maurane, c’était une voix, mais surtout une belle âme. Elle pouvait être acerbe parfois. Mais elle faisait tout avec tellement de générosité. » Compositeur de la comédie « Starmania », Luc Plamondon ne tarit pas d’éloges sur l’interprète : « J’ai trente ans de souvenirs avec elle. Elle fut une Marie-Jeanne extraordinaire dans Starmania. La meilleure que l’on ait jamais eue. Elle habitait la scène comme personne. A l’égale des grandes stars américaines. Elle va manquer (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

«Koh-Lanta» : Eddy Guyot contre-attaque
Cannes : «Dogman», une vie de chien, la claque Matteo Garrone
Le pianiste virtuose de Jacques Brel, Gérard Jouannest, est mort
L’humoriste Océanerosemarie annonce sa transidentité et devient Océan
«Secret Story» ne reviendra pas à la rentrée