L’action de Macron moins approuvée par les Français

L'approbation des Français pour l'action d'Emmanuel Macron est en baisse.  - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
L'approbation des Français pour l'action d'Emmanuel Macron est en baisse. - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'action du président de la République est moins approuvée par les Français, en baisse de 4 points par rapport à juin, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié mardi. Parmi les 37 % des sondés qui approuvent l'action d'Emmanuel Macron aujourd'hui, seulement 9 % « approuvent tout à fait » quand 28 % « approuvent plutôt ». Au contraire, 33 % « n'approuvent pas du tout » son action et 30 % « n'approuvent plutôt pas ».

La cote d'approbation est en baisse continue depuis la réélection de M. Macron en avril 2022. Elle atteignait alors 44 %. Dans le détail, les sondés estiment à 72 % que l'idée que le président serait « proche des préoccupations des Français » lui correspond « mal ». Mais ils pensent à 51 % qu'il « défend bien les intérêts de la France à l'étranger ».

La cote d'Élisabeth Borne en baisse depuis mai

Du côté de Matignon, la cote d'approbation d'Élisabeth Borne a baissé de 7 points par rapport à mai 2022, date de sa nomination, mais est restée stable en juin et juillet, à 41 %. Parmi les sondés, seulement 8 % « approuvent tout à fait » et 33 % « approuvent plutôt » son action. Au contraire, 33 % « n'approuvent plutôt pas » et 26 % « n'approuvent pas du tout » sa politique.

À LIRE AUSSISuccession de Macron : la guerre est déclarée

Les répondants doutent de la capacité à « réformer le pays » d'Élisabeth Borne : 58 % pensent que cette idée lui « correspond mal ». De la même façon, 62 % d'entre eux ne la croient pas « proche des pré [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles