L’acteur Jean-Louis Trintignant, figure majeure du cinéma d’auteur, est mort

© AFP

L'acteur Jean-Louis Trintignant s'est éteint vendredi, à l'âge de 91 ans, a annoncé à l'AFP sa femme, Mariane Hoepfner Trintignant, via un communiqué transmis par son agent. Ses marques de fabrique étaient la délicatesse et la retenue, tantôt teintées de modestie comme pour voiler l’amertume, tantôt parées de froideur comme pour enfouir la violence. Sa carrière aura pourtant été, en fin de compte, celle d’un géant désiré par les plus grands metteurs en scène. De Roger Vadim qui le révèle aux yeux du grand public en jeune époux de Brigitte Bardot dans Et dieu créa la femme (1956), jusqu’à Michael Haneke qui le magnifie, à 80 ans passés, en vieillard bouleversant dans Amour (Palme d’or et prix d’interprétation masculine à Cannes en 2012), Jean-Louis Trintignant aura tenu l’affiche de plus de 130 films sur plus d’un demi-siècle…

Ses personnages restent attachés aux plus grands noms du cinéma français (Franju, Chabrol, Rohmer, Lelouch, Costa-Gavras, Truffaut…) et italien (Bertolucci, Comencini, Risi, Scola…). Sa longévité semblait le surprendre lui-même, au défi d’une santé et d’un moral devenus instables depuis la mort tragique, en 2003, de sa fille l’actrice Marie Trintignant. En 2017, lors d’une rare interview accordée au moment de la sortie de Happy End, son second film tourné avec Michael Haneke, il nous confiait – faisant référence à la mort de son frère aîné, emporté par un cancer à 41 ans au tournant des années 70 - avoir longtemps estimé qu’il avait « raté de mourir je...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles