L’acharnement de Xi Jinping contre les Ouïgours, un bataillon idéologisé de l’armée israélienne et la diplomatie religieuse du roi du Maroc

Courrier international

S’inscrire à la newsletter Lettre de l’éduc

Dans ces dernières semaines avant l’épreuve finale du grand oral, les élèves se doivent de suivre de près l’actualité internationale. Dans l’entretien de dix minutes qui suit l’exposé du candidat, le jury n’hésitera pas à l’interroger sur l’actualité en lien avec son sujet. Cette semaine, nous vous proposons un nouveau tour d’horizon de l’actualité internationale, du Xinjiang au Maroc en passant par Israël.

Tiré du magazine numérique américain The Diplomat, ce premier article revient sur la fuite des Xinjiang Police Files, ces documents piratés depuis les serveurs de la police chinoise qui prouvent l’organisation par les plus hautes autorités de Pékin de la répression à l’égard de la minorité musulmane ouïgoure. Cette question peut être traitée à différents moments du programme de première, dans le thème 1 sur la démocratie ou dans le thème 4 sur les médias, en particulier sur les modes de communication et les sources, dont les lanceurs d’alerte.

Sur les ordres du président chinois

On apprend, dans un discours du ministre de la Sécurité publique Zhao Kezhi, prononcé en juin 2018 lors d’une réunion de bilan du travail de la police du Xinjiang, que le président Xi Jinping est le principal stratège de la massive campagne de détention sans procès de cette minorité turque de la région du Xinjiang, à l’extrémité ouest de la Chine. On estime que près de 1 million de Ouïgours et autres minorités turciques – Kazakhs, Kirghizes, Ouzbeks – sont détenus arbitrairement au Xinjiang.

Plus loin, dans son allocution officielle, le ministre Zhao Kezhi révèle les dix “réussites” des mesures coercitives contre les Ouigours. Dont la “déradicalisation” imposée par les autorités régionales, qui “empêchent efficacement la prédication et l’étude clandestines du Coran”, et l’obligation pour la minorité musulmane d’accueillir, durant des semaines, voire des mois, sous la menace d’être arrêtés et envoyés en détention en cas de refus, des “parents” de l’ethnie han, majoritaire en Chine.

Ouïgours et Covid-19, “deux virus à éradiquer à tout prix”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles