L’accusatrice du prince Andrew profère de nouveaux arguments chocs

Virginia Roberts est une victime présumée du prince Andrew. Elle l'accuse d’avoir abusé d’elle lorsqu’elle avait 17 ans, après une soirée en boîte de nuit. L’homme d’affaires Jeffrey Epstein - qui s’est depuis suicidé en prison - aurait présenté l’adolescente au fils de la reine Elizabeth II. Le frère du prince Charles s’est déjà défendu lors d’une interview filmée, durant laquelle il s’est excusé et a nié les faits, assurant n’avoir aucun souvenir de son accusatrice.

"Il sait ce qui s'est passé, je sais ce qui s'est passé. Et il n'y en a qu'un parmi nous qui dit la vérité", a déclaré la jeune femme lors d'un entretien avec la chaîne BBC, diffusé lundi 2 décembre, dont les propos ont été rapportés par The Mirror. Dans celui-ci, Virginia Roberts se livre, sans tabou, sur cette relation sexuelle qu’elle assure, était forcée. Très émue, elle n’hésite pas à donner quelques détails très intimes. "Il s’est levé, a dit merci, puis il est parti. (…) Ca n’a pas duré très longtemps. C’était dégoûtant", s’est-elle souvenue, ajoutant qu'elle avait immédiatement pris une douche, se sentant "honteuse et salie".

Le lendemain, Ghislaine Maxwell proche amie de Jeffrey Epstein (qui aurait été pendant de longues années son entremetteuse) serait venue à sa rencontre pour la féliciter. "Elle m'a dit que j'avais fait du bon travail, m’a donné une tape dans le dos et m’a dit que je l’avais rendu heureux". Virginia Roberts, âgée de 35 ans aujourd'hui et maman de trois enfants demande au peuple britannique

Retrouvez cet article sur GALA

Emmanuel Macron à Londres : Brigitte va-t-elle rencontrer Elizabeth II?
PHOTO - Chloé Mortaud a retrouvé l'amour : elle présente son nouveau chéri !
Quand Jacques et Bernadette Chirac passaient les vacances de Noël en famille au Maroc
Donald Trump : découvrez la somme astronomique qu'il a dépensée en parties de golf depuis son élection
Laeticia Hallyday, "Madame Fourien" : ce surnom blessant qui lui colle à la peau