L’accès à la nature favorise un meilleur développement cognitif chez les adolescents

·2 min de lecture

La proximité quotidienne des adolescents à un environnement naturel serait bénéfique pour leurs développements cognitifs et leur santé mentale globale.

Passer du temps dans la nature a de multiples bénéfices pour la santé, y compris pour les adolescents afin de ne pas devenir "mou du bulbe". Des chercheurs de l’University College London et du New South Wales Law School ont montré qu’un accès quotidien à un environnement naturel à proximité des écoles et des habitations des adolescents âgés de 9 à 15 ans améliore leur développement cognitif.

Jusqu’ici, les études passées s’étaient intéressées aux bienfaits d’un environnement naturel sur le développement cognitif et sur la santé mentale des adultes. Ce travail, paru dans la revue , s'est penché sur 3.568 adolescents dans 31 écoles autour de Londres entre 2014 et 2018. Les scientifiques ont fait passer aux adolescents un test de développement cognitif, de santé mentale, et de bien-être psychologique et social. Ils ont ensuite fait passer de nouveau ces tests à la fin de l’étude. En comparant le groupe le plus exposé au groupe le moins exposé à un environnement naturel, les chercheurs ont observé une amélioration de 2,14 % du développement cognitif chez le groupe le plus exposé. "Des études antérieures ont révélé des associations positives entre l'exposition à la nature en milieu urbain, le développement cognitif et la santé mentale. La raison de ces bénéfices pour la santé reste floue, en particulier chez les adolescents," déclare dans un communiqué Mikaël Maes, premier auteur de l’étude. Cette amélioration peut sembler à première vue négligeable en raison du petit pourcentage évoqué, elle varie cependant en fonction de l’écosystème étudié.

Bains de forêts

A l’aide d’images satellites, les chercheurs ont différencié les écosystèmes présents à proximité des lieux de vie des adolescents. Les forêts semblent être l’écosystème le plus bénéfique pour le développement cognitif. En effet, les adolescents les plus exposés aux forêts ont un meilleur développement cognitif de 6,83 %, par rapport aux moins exposés. Un effet positif allant jusqu’à 16,36% dans la réduction des [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles