L’académie des César prend une décision radicale concernant les nommés visés par des enquêtes judiciaires

Frédéric STUCIN / CANAL+

Après plusieurs cas ces dernières années et surtout le scandale provoqué par les nombreuses nominations de Roman Polanski et son prix du meilleur réalisateur, l'Académie des César fait face cette année à l'affaire Sofiane Bennacer. Le jeune acteur révélé cette année dans le film Les Amandiers de Valeria Bruni-Tedeschi a été mis en examen pour viols et faisait partie des pré-sélectionnés. Depuis, il a été retiré de la liste des révélations.

À lire également

Mort de l’acteur Jacques Sereys à 94 ans : Emmanuel et Brigitte Macron lui rendent un vibrant hommage

L'Académie des César a donc pris le taureau par les cornes cette année en annonçant une décision inédite : pour la prochaine cérémonie du 24 février 2023 et toutes celles qui suivront, les comédiens ou comédiennes "mises en cause par la justice pour des faits de violence" seront automatiquement mises en retrait, en cas de mise en examen ou de condamnation non définitive. Cela se manifestera par l'impossibilité d'être invitées et de prendre la paro...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi