L’Aïd el-Kébir à l’heure du coronavirus

C’est l’une des fêtes les plus importantes de la religion musulmane. L’Aïd el-Kébir s’est finalement tenue vendredi 31 juillet malgré la crise sanitaire toujours d’actualité en France. Des rassemblements ont eu lieu mais dans le respect des gestes barrières. Dans l’Hérault, à Montpellier, le port du masque était obligatoire avant d’entrer dans la mosquée. Du gel hydroalcoolique était proposé à l’entrée du lieu. Le traditionnel achat du mouton Cette grande fête est notamment marquée par certaines traditions comme celle d’acheter un mouton à déguster par la suite. Pour éviter toute contamination au Covid-19, les règles sont adaptées. Les conditions sanitaires ont été respectées à la lettre dans les abattoirs. Il a aussi été demandé à ce qu’une seule personne de chaque famille vienne récupérer la viande, afin d’éviter au plus possible les regroupements de personnes.

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.