L’aéroport Paris-Charles de Gaulle rebaptisé « Anne de Gaulle » pour une semaine

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

SOCIÉTÉ - « Paris-Charles de Gaulle », « Roissy », « CDG »… L’aéroport francilien de Roissy-Charles de Gaulle est connu sous plusieurs noms et, le temps d’une semaine, une nouvelle appellation s’ajoute à la liste : l’aéroport Paris-Anne de Gaulle. Il a été rebaptisé du nom de la fille du général de Gaulle, porteuse de trisomie 21, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées du 3 décembre.

À partir de ce samedi et pendant une semaine, l’identité visuelle du sixième aéroport mondial va être transformée pour rappeler que « seule la mobilisation de toute la société permettra (...) de créer une société de l’accompagnement » des personnes handicapées pour mieux les intégrer dans la société, explique la fondation Anne de Gaulle dans un communiqué.

Le changement de nom sera visible sur le fronton extérieur des terminaux 2A et 2B et à l’intérieur des halls 2E et 2F. Les voyageurs en provenance de pays francophones entendront, en français et en anglais, le message de bienvenue à l’aéroport Paris-Anne de Gaulle du personnel navigant d’Air France-KLM.

« Le changement de nom temporaire de l’aéroport est un moyen, historique et inédit, de marquer les esprits, tout en l’accompagnant, auprès de nos passagers français et internationaux de la pédagogie nécessaire dans nos terminaux, sur la Fondation et la cause », estime Augustin de Romanet, PDG de Groupe ADP, gestionnaire de l’aéroport, cité dans le communiqué.

Pour Jean Vendroux, président de la fondation, « il est temps de changer de paradigme pour mieux accompagner les personnes en situation de handicap mais aussi faire progresser toute la société ».

Benjamine de Charles et Yvonne de Gaulle, Anne de Gaulle est née en 1928 et décédée en 1948. La fondation portant son nom a été créée en 1945 par ses parents pour accueillir et accompagner des personnes présentant un trouble du neurodéveloppement avec ou sans troubles psychiques.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi