L’été 2022 explose tous les records en France et en Europe

L’été 2022 (juin-juillet-août) est le deuxième été le plus chaud observé en France depuis au moins 1900 avec un écart de +2,3 °C par rapport à la moyenne 1991-2020, selon le bilan climatique de Météo France. Cet été 2022 se classe donc directement après l’été 2003, qui reste le plus chaud jamais enregistré en France, avec une anomalie de +2,7 °C. Le mois d'août est également le deuxième plus chaud jamais enregistré derrière août 2003.

Vagues de chaleur, sécheresse, feux de forêt et canicule sous-marine

Trois vagues de chaleur ont concerné la France : la canicule précoce du 15 au 19 juin, puis celle du 12 au 25 juillet et celle du 31 juillet au 13 août. Au total, 33 jours de vague de chaleur ont été relevés, contre 22 en 2003 (une chaleur plus intense, mais moins durable). Jamais, depuis les relevés de 1947, un tel nombre de jours de vague de chaleur n'avait été enregistré. La barre symbolique des 40 °C a été franchie dans le Finistère Nord, un lieu qui n'avait jamais mesuré une telle température auparavant. De même, le mois de juin a été marqué par les 40 °C les plus précoces jamais enregistrés en France métropolitaine, le 16 juin à Saint-Jean-de-Minervois.

La sécheresse a également été historique : en août, elle concernait une superficie plus généralisée qu'en 1976 et 2003, deux années de référence. Le déficit pluviométrique concerne en effet toutes les régions, ce qui est inédit par rapport aux sécheresses de 1976 (principalement la moitié nord) et 2003 (principalement le sud-est du pays) précise Météo France.

Deux autres événements ont aussi marqué l'été en France, les feux de forêt et la canicule sous-marine. Au-delà de l'ampleur des deux feux majeurs du...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura