L’éruption titanesque d’une étoile à neutrons

·2 min de lecture

Les étoiles à neutrons font sans nul doute partie des objets les plus extraordinaires de notre Univers. Elles peuvent contenir un demi-million de fois la masse de notre Terre dans un diamètre de seulement… vingt kilomètres ! Et de ces drôles d’étoiles se détache un groupe encore plus étonnant : celui des magnétars. Des étoiles à neutrons qui possèdent un champ magnétique extrêmement intense. De plus de 1015 Gauss.

Ces magnétars sont-ils à l'origine des champs magnétiques les plus intenses de l'Univers ?

Les astronomes n’ont identifié, pour l’heure,  pas plus d’une trentaine de tels magnétars. Ils subissent de violentes éruptions que les chercheurs peinent à étudier. Elles surviennent en effet de manière totalement inattendue. Et sur des durées du dixième de seconde seulement. Avec une amplitude qui se confond donc très vite avec le bruit de fond.

En phase finale de ces éruptions, des oscillations quasi périodiques à basses et à hautes fréquences ont été observées. Et le 15 avril 2020, deux oscillations à haute fréquence — plus de 2.000 et 4.000 hertz — au cœur même d’un événement d’une rare violence — identifié sous le nom de GRB2001415 —, par un instrument embarqué à bord de la Station spatiale internationale (ISS). « Sur une étoile à neutrons de 1016 Gauss située dans une autre galaxie — NGC 253, à quelque 13 millions d’années-lumière de la Voie lactée », commentent les chercheurs. Une éruption qui a libéré une énergie équivalente à celle que notre Soleil rayonne en 100.000 ans. Mais ici, en seulement 160 millisecondes. L’analyse du phénomène a permis d’estimer que le volume de l’éruption était similaire, voire supérieur, à celui de l’étoile à neutrons elle-même.

Mieux comprendre les magnétars

Selon les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles