L’éruption du Hunga Tonga a envoyé des quantités d’eau colossales dans l’atmosphère : « Nous n’avons jamais rien vu de tel ! »

En janvier dernier, un volcan sous-marin au nom à rallonge — baptisé Hunga Tonga-Hunga Ha’Apai — est entré en éruption dans le Pacifique. S’en est suivi un tsunami qui a impacté près de 90.000 personnes dans les îles Tonga. Le bruit de cette puissante éruption a fait deux fois le tour de la Terre ! Et aujourd’hui, des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL, États-Unis) nous apprennent que la colère du volcan a aussi projeté une quantité absolument colossale de vapeur d’eau dans les airs. De quoi remplir près de 60.000 piscines olympiques !

Hunga Tonga-Hunga Ha’Apai : portrait du volcan géant sous-marin entré en éruption le 15 janvier

« Nous n’avons jamais rien vu de tel », commente Luis Millan, chercheur au JPL, dans un communiqué. Selon ses chiffres, ce ne sont pas moins de 146 téragrammes, soit 146 milliards de kilogrammes de vapeur d’eau que le volcan Hunga Tonga a envoyés directement dans la stratosphère — et même un peu au-dessus —, la couche de l’atmosphère qui se trouve entre 15 et 50 kilomètres au-dessus du sol. C’est près de quatre fois plus que ce qu’avait éjecté l’éruption du mont Pinatubo (Philippines) en 1991. Et pas moins de 10 % de la quantité totale de vapeur d’eau déjà présente à ce niveau de l’atmosphère.

C’est d’autant plus remarquable qu’il reste rare que des éruptions volcaniques injectent de la vapeur d’eau dans la stratosphère. Près de 20 ans que la Nasa fait des relevés. Et cela n’était arrivé que deux autres fois. Lors de l’événement de Kasatochi (Alaska) en 2008 et lors l’éruption de Calbuco (Chili) en 2015. Dans des proportions très loin d’être comparables, en plus. L’excès de vapeur d’eau s’était rapidement dissipé. Cette fois, il pourrait persister jusqu’à une dizaine d’années.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles