L’épidémie d’Ebola en RDC: une crise de santé publique dans un contexte politique et social très tendu

franceinfo Afrique

Des nouveaux traitements vont être employés en RDC pour lutter contre l’épidémie actuelle d’Ebola, qui s'est déclarée pour la dizième fois en 40 ans dans le pays le 1er août 2018. Plus de 2700 cas et plus de 1700 décès ont déjà enregistrés. Régions les plus touchées: le Nord-Kivu et l'Iturie (est du pays). Le 16 août, deux nouveaux cas ont été confirmés dans le Sud-Kivu.

L’OMS a déclaré une "urgence de santé publique de portée internationale" après qu'un premier malade d’Ebola a été signalé à Goma, grande ville de 2 millions d’habitants frontalière avec le Rwanda. Le 3 août, suite à la découverte de nouveaux cas près de la frontière, le gouvernement rwandais a interrompu toutes les communications avec la RDC. Mais la frontière reste très poreuse...

Traitements

Le 12 août, des rapports internationaux ont annoncé la découverte de deux traitements jugés efficaces contre le virus, mAb114 et le REGN-EB3. Les expérimentations de ces produits avaient été lancées en novembre 2018, avec la participation de 681 patients. Même si ces découvertes ne mettent pas fin à l'épidémie, elles constituent néanmoins un grand pas en avant.

Dans le même temps, un vaccin, rVSV-ZEBOVa (communément appelé Merck, du nom du laboratoire pharmaceutique qui l'a mis au point), non encore (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi