L’éolien offshore quatre fois moins cher que le gaz

En 2015, le Royaume-Uni lançait ses premiers « contrats pour la différence » — si les revenus générés par la production d’électricité sont inférieurs à un prix de référence du marché, le projet reçoit une subvention, dans le cas contraire, il doit rembourser l’argent supplémentaire — destinés à accélérer le déploiement des énergies renouvelables. Avec pour objectif de décarboner complètement sa production d’électricité d’ici 2035.

En 2015, des « contrats pour  différence » avaient été attribués à seulement deux gigawatts (GW) de capacités de production. Il y a quelques jours, la dernière opération du genre a assuré pas moins de 11 GW de nouvelle capacité de production. Sur près de 100 projets au total.

Et, peut-être plus intéressant encore, parmi elles, 7 GW d’éolien offshore moins cher — 37 livres par MWh — que les 1,5 GW d’éolien terrestre — 42 livres par MWh — ou les 2,2 GW de solaire photovoltaïque — 46 livres par MWh — du package. Des projets, surtout, qui permettront finalement, malgré la flambée des prix des matières premières, de produire de l’électricité quatre fois moins chère que le prix actuel de la production au gaz fossile.

Ces projets devraient commencer à produire dans le courant des cinq années à venir. Avec une production de 42 térawattheures (TWh), ils devraient être suffisants à répondre à environ 13 % de la demande actuelle du Royaume-Uni.

Autre comparaison intéressante, la nouvelle centrale nucléaire de Hinkley Point C devrait produire à partir de 2026, 25 TWh d’électricité pour un prix de 92,50 livres par MWh.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles